Jonathan, Roi au Grand Roye

Le dimanche 8 septembre, le récent club de l’Echiquier du Grand Roye organisait déjà la 3ème édition de son rapide. Le titre de cet article était facile à trouver. Remporter ce tournoi l’était moins. C’est ce qu’a fait Jonathan Delsaux (à droite sur la photo) jouant dans un train avec son père José (à gauche).

3ème elo (1836) sur les 34 participants, Jonathan n’a pas concédé une seule défaite : 8 points sur 9 avec une perf à 2065 ! Voir la grille.

Voici le commentaire du joueur beauvaisien :

Quant à moi et mon tournoi de Roye, je dois dire que j’ai été le premier surpris de ce résultat qui a été le fruit d’un alignement des planètes (méforme des favoris, et pour ma part, pas de grosses bourdes à déplorer + sacrifices ultra douteux pour une fois bien sentis (merci papa !)).
Le tournoi en lui-même est vraiment bien sympathique, avec une ambiance familiale et organisé par le club de Roye qui n’existe que depuis 3-4 ans. Le succès étant au RDV, le tournoi est appelé à se pérenniser. Pour ma part, j’essaie, étant donné leur rareté, de participer aux rapides picards. Certains sont bien situés dans le calendrier comme le rapide de Roye début septembre et celui de Saint-Just fin septembre. Ils permettent de préparer idéalement le championnat qui commence début octobre. En plus ces « rapides » présentent l’avantage d’être « plus fun », les coups sont plus intuitifs qu’en partie longue longue, il y a moins de « pression » qu’en championnat, en cas de bourde, on ne pénalise pas son équipe ! Et pas le temps de ruminer, puisque les parties s’enchaînent très vite. Ce type de tournoi est vraiment très agréable et peut-être que l’année prochaine, qui sait, d’autres beauvaisiens m’accompagneront !
Jonathan est modeste car finir à la première place d’un tournoi n’est jamais aisé. Bravo !
José a transmis à son fils sa passion des échecs. Ils jouent tous les deux pour l’action et l’attaque, pour « le beau jeu », dirait Kévin Bordi sur sa chaîne youtube. Ils sont des piliers importants de l’équipe une en championnat.

1 réflexion sur “Jonathan, Roi au Grand Roye”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *